DERRIERE POKEMON GO…ENCORE GOOGLE ! #hcsmeufr
05/08/2016
POKEMON GO : BON POUR LA SANTE ?
17/08/2016

POKEMON GO : INGRESS, LE PRECURSEUR #hcsmeufr

 

Si NIANTIC est sortie de Google au moment de la création d’Alphabet (car jugée non stratégique) depuis l’année dernière, c’était avant tout une startup GOOGLE qui développait de nouvelles approches en matière de jeu dans la vraie vie depuis 2010. La startup aujourd’hui valorisée à près de 4 milliards de dollars a d’abord lancé en 2012 un jeu en réalité alternée appelé INGRESS dans lequel des équipes de joueurs s’affrontent pour prendre le contrôle de portails.

POKEMON GO PHARMAGEEK ESANTE 7

Ces portails sont placés dans des lieux publics et des monuments. Il y aurait actuellement environ 15 millions d’utilisateurs actifs d’INGRESS dans le monde.

INGRESS a permis de construire la base de données qui sert aujourd’hui à POKEMON GO.

Les utilisateurs d’Ingress étaient mis à contribution pour développer le nombre de portails en soumettant des idées de lieux pour le jeu.

Sur les quelques 15 millions de lieux proposés à travers le monde par les joueurs, un tiers environ ont été validés par NIANTIC et beaucoup sont désormais des arènes de POKEMON GO ou des POKESTOP pour les plus populaires.

Il y a même des portails en Antarctique et au Pôle Nord…

ING-Infographic-French-Proof

Ensuite, pour déterminer quels POKEMONS apparaissent à tel ou tel endroit, des algorithmes ont été mis en place pour adapter la présence du POKEMON à l’habitat (végétation, climat, sols, mers…).

Selon ses créateurs, les joueurs d’INGRESS ont parcouru plus de 258 millions de kilomètres depuis le lancement du jeu… et c’est probablement cette mécanique qui est la plus porteuse d’espoirs et de craintes.

Mais INGRESS a permis aussi de réfléchir aux modèles économiques possibles derrière ce type de jeu. Certes il y a les dépenses « in app », pour acheter des POKEPIECES et faire évoluer son jeu. Mais cela concerne les particuliers et ne générera pas des revenus colossaux.

Le développement va plutôt vers le BtoB avec des partenariats avec des enseignes.

INGRESS avait par exemple fait un partenariat avec AXA pour transformer les 20 000 agences dans le monde en portail.

Des enseignes comme Mc Donald ont déjà conclu des partenariats avec POKEMON GO pour générer du trafic dans les magasins en permettant aux joueurs de trouver des POKEMONS rares ou utiliser des POKESTOPS et des arenes spécifiques… le « drive to store » dans toute sa splendeur !

La révolution du « retail » se continue et il en sera peut-être de même dans la santé.