CORONAVIRUS : A BOUT DE SOUFFLE…MAIS PAS A COURT D’IDEES ! LE CAS DES RESPIRATEURS #PANDEMIE2.0
30/03/2020

MAiiA : UNE ASSISTANCE DIGITALE INDISPENSABLE #JTDCM #E8

« MAiiA. »

Ce nom ne vous dit peut-être pas encore grand-chose car la marque a été lancée mi-mars en pleine crise sanitaire et depuis les équipes ont été sur le front pour accompagner soignants et patients, mais il va falloir compter avec cet acteur qui équipe près de 100 000 professionnels de santé et  à travers eux plus de 16 millions de patients.

Présentée la semaine dernière à la presse, fusion de Docavenue et de RDVmédicaux -plateformes de téléconsultation, prise de RDV en ligne et de gestion d’agenda des professionnels de santé – la nouvelle entité du groupe CEGEDIM se positionne comme l’assistance digitale santé auprès des professionnels de santé et des patients.

 

Alors que la téléconsultation explose et que les derniers chiffres montrent une adoption importante tant par les soignants que par les patients, j’ai eu envie de faire un J’irai tweeter de chez moi #JTDCM Spécial téléconsultation en partenariat avec les équipes Maiia afin de comprendre les tenants et les aboutissants de ce marché en pleine explosion dans l’univers de la santé digitale.

D’abord avec le Dr DEVERRE, médecin généraliste dans les Yvelines, qui a mis en place la téléconsultation dans son cabinet dès octobre 2018 lorsqu’elle a été prise en charge par l’Assurance Maladie.

Ensuite j’ai passé du temps avec Richard KRITTER, Directeur du produit Maiia, pour comprendre à la fois côté patient et côté soignant comment la plateforme pouvait être utilisée, les modules pour la gestion des paiements, des ordonnances, la sécurisation des données….

Puis j’ai fini par un entretien avec Arnault BILLY, le Directeur Général de Maiia, pour avoir sa vision du développement de l’entreprise mais aussi de ces services digitaux notamment dans le cadre de Ma santé 2022, la stratégie de déploiement e-santé française.

 

Dr Jean-François DEVERRE : « La téléconsultation ? les gens qui l’ont essayée, l’ont adoptée ! »

 

En bon capitaine de bateau, le Dr DEVERRE est sur le pont.

Ce marin expérimenté dit lui-même que c’est son devoir de répondre présent en ces temps de crise sanitaire mais il se félicite tous les jours d’avoir mis en place la téléconsultation dès octobre 2018, juste après sa prise en charge par l’Assurance Maladie.

Passé par le 15 et formé à l’écoute pour orienter ou poser un pré-diagnostic à distance, le Dr DEVERRE n’a eu aucun mal à s’équiper ni à convaincre ses patients de l’utilité de ce nouveau mode de consultation, d’autant plus que l’accompagnement par les équipes Maiia lui a permis d’être opérationnel rapidement et facilement.

L’intégration avec son LGC, Logiciel de Gestion de Cabinet, rend le dispositif encore plus pertinent mais même à la maison ou en déplacement via l’application, il est opérationnel et peut même grâce à la nouvelle fonctionnalité d’intégration de la Base Claude Bernard, émettre des ordonnances depuis la plateforme sans avoir à les prendre en photo ou les scanner.

La Base Claude Bernard (BCB) est la base de référence des médicaments et cela tombe bien, elle fait partie du groupe CEGEDIM, maison mère de Maiia.

Le Dr DEVERRE le dit : « Même mes remplaçantes, un peu inquiètes au départ, me disent : «  mais c’est aussi simple que ça ? »

 

Pour lui cela ne fait aucun doute, on ne reviendra pas en arrière.

La téléconsultation permet une bonne prise en charge et simplifie la vie des soignants comme des patients et surtout en cette période les protège.

 

Richard KRITTER : « Ce qu’il faut retenir de Maiia c’est qu’on met en relation le patient et le soignant le plus rapidement et le plus simplement possible. »

 

Richard est dans l’aventure Maiia depuis deux ans.

De la petite équipe de 4 personnes au départ aux 150 collaborateurs d’aujourd’hui, il contribue à faire évoluer la plateforme et apprécie l’esprit startup en mode agile que l’entreprise garde, tout en s’appuyant sur un groupe majeur du domaine de la santé.

De cette appartenance au groupe CEGEDIM, Maiia bénéficie certes de la BCB mais aussi de l’hébergement agréé des données de santé qui se fait dans les serveurs français du groupe ainsi que d’une ouverture vers les nombreux professionnels de santé équipés d’une solution du groupe : généralistes, spécialistes, établissements de santé, pharmacies, infirmiers, kinés, etc. Nombreux sont ceux équipés par ce groupe né à Boulogne-Billancourt mais désormais présent dans le monde entier.

La plateforme, ils l’ont voulu simple d’utilisation en reprenant les designs d’agendas ou de visioconférence que tout le monde connaît, mais aussi interopérable et évolutive.

Patients et soignants retrouvent sur la plateforme l’ensemble des éléments nécessaires à la consultation : la prise de rendez-vous, la téléconsultation sécurisée, les modules de paiement et un espace « document » lui aussi sécurisé pour partager compte-rendu et ordonnance le cas échéant.

Fait nouveau sur le marché de la téléconsultation, la plateforme permet de faire une consultation sans rendez-vous grâce aux médecins qui se rendent disponible immédiatement. Pour les patients, une salle d’attente virtuelle se met en place et le délai d’attente moyen est de 3 minutes ! Une fonctionnalité indispensable en des temps de crise sanitaire mais qui garde à l’esprit l’idée d’une médecine de proximité car les professionnels de santé sont classés par distance géographique du patient (pour permettre une consultation physique si nécessaire et pour respecter l’idée de maillage territorial) et ce sont toujours des professionnels de santé libéraux et non-salariés de Maiia.

Avec Richard j’ai pu créer mon compte côté patient, voir comment paramétrer côté professionnel de santé mais surtout il m’a fait une démonstration de téléconsultation en tenant les deux rôles… simple et efficace !

 

 

Arnault BILLY : « La volonté de Maiia est d’être la solution la plus complète et évolutive du marché. »

 

Autre capitaine, mais d’entreprise cette fois-ci, Arnault BILLY, le directeur général de Maiia, insiste sur la volonté d’intégration de la plateforme dans le cadre réglementaire ainsi que dans la stratégie Ma Santé 2022 que l’État français déploie actuellement.

Conforme à l’avenant n°6 de la Convention médecins et à l’Avenant n°15 de la Convention pharmaciens, Maiia permet d’accéder facilement à l’ensemble du corps médical : médecins, pharmaciens, mais aussi paramédicaux et 100% des organisations de soins (CPTS, EHPAD, etc.).

Avant la crise sanitaire, plus de 100 000 professionnels de santé utilisaient l’agenda et 4000 médecins et 400 officines étaient équipées de la solution de téléconsultation, mais ces chiffres ont explosé avec la nécessité de prendre en charge au maximum à distance les patients puisque fin mars 2020, 10 000 médecins et plus de 1000 officines utilisaient Maiia.

Tant pour protéger les soignants que pour protéger les patients.

Le GERS, autre entité du groupe CEGEDIM, a d’ailleurs donné les premiers chiffres de ce déploiement de la téléconsultation en France à l’occasion de cette période si particulière.

Alors que moins de 1% des consultations se faisaient à distance avant la mi-mars 2020, c’est désormais plus d’une consultation sur 4 qui se fait en téléconsultation.

Par ailleurs l’usage s’est développé aussi auprès des médecins généralistes puisque plus de 40 000 d’entre eux, plus des 2/3 donc, ont réalisé des téléconsultations au cours des dernières semaines.

 

« Seulement 15% des consultations sont liées à des cas de COVID. Tous ces éléments-là sont fondateurs d’un usage généralisé de la téléconsultation. »

 

 

« Dans cette période déjà plus de 50% des patients ont effectué plus d’une téléconsultation… 10% de mémoire en ont déjà fait 3. »

 

Maiia a pour ambition d’être l’assistance santé digitale de référence entre les patients et les professionnels de santé et ce en communion avec les acteurs du publique dans le cadre de Ma santé 2022.

 

« Nos solutions seront toujours développées dans la perspective de Ma Santé 2022 et c’est pour cela qu’aujourd’hui, et encore plus à l’avenir, elles seront toujours ouvertes et interopérables. »

 

Une belle feuille de route en perspective.

Longue vie à Maiia donc et surtout #restezchezvous .

 

Digitalement vôtre

Lionel REICHARDT – Le Pharmageek

Un #JTDCM réalisé en partenariat avec MAIIA