IMMUNO-ONCOLOGIE : INNOVER DANS LE PARCOURS #JEPSIO
30/01/2020
ET SI VOUS AUSSI VOUS VOUS FORMIEZ AU DIGITAL SANTE ? #MBADMBhealth
10/02/2020

2020 : êtes-vous prêts pour (enfin) vous transformer ? #MBADMBhealth

Où en êtes-vous de vos bonnes résolutions ?

 

2020 démarre à peine et les articles sur les grandes tendances se multiplient.  « Les 10 grandes tendances en marketing digital », « les tendances qui façonneront 2020 dans la santé digitale », … Je vous en passe et des meilleures.

Moi-même j’ai été sollicité pour y aller de mes prévisions et à mon humble avis la nouvelle tendance est la fin des tendances.

Alors que nous vivons depuis 30 ans au rythme de révolutions qui se succèdent, voire se superposent – internet, réseaux sociaux, mobile, IOT, IA,… – nous peinons à assimiler ce que cela implique pour nos vies personnelles et professionnelles avec en plus le sentiment d’avoir toujours un train de retard.

 

Au niveau des entreprises ce n’est pas mieux.

 

Après l’étude MIT-CapGemini de 2012 qui avait mis en exergue la difficulté pour des secteurs industriels comme l’industrie pharmaceutique de bénéficier de cette transformation digitale, c’est Mac KINSEY qui y va de son analyse pour démontrer le retard du monde de la santé en la matière.

 

 

Mais ce qui ressort de cette analyse c’est l’importance des différentes catégories étudiées : les actifs numériques, la numérisation des transactions et enfin l’investissement dans la numérisation des métiers et des collaborateurs avec une prédominance pour cette dernière comme facteur clé de succès (ou d’échec) dans la transformation des entreprises.

 

Transformer l’entreprise c’est transformer les humains qui la compose.

Surprenant, non ? 😉

Il faut développer les compétences, ouvrir les chakras et surtout faire évoluer les méthodes de travail. La transformation digitale n’est pas une question de technologies mais va bien au delà.

 

La transformation digitale doit s’accompagner d’une transformation culturelle pour Marc Bousquet dans le JDN.

 

La technologie est un moyen d’accompagner et d’outiller la transformation digitale en créant de nouvelles solutions, mais ce n’est pas une fin en soi. La culture numérique – avec ses marqueurs culturels forts comme la capacité de prise de décision, le rapport à l’échec, le focus sur l’apprentissage et l’expérimentation, ou encore l’approche centrée client – est le premier ingrédient du succès de la transformation numérique des entreprises.

 

Au même titre que regarder les 30 ans passés comme une succession de technologies au lieu de voir l’évolution et la modification profonde des usages qu’elles ont accompagné/provoqué est une erreur.

Alors faut-il encore parler de transformation digitale ?

 

C’est le propos d’Antoine BOULTE, Directeur EMAEA « go to market » de Google, dans son article qui rappelle que le potentiel est là et que chaque étape franchie ouvre de nouvelles opportunités de croissance (que ce soit Cap Gemini, Mc Kinsey ou BCG, tous trois montrent que maturité digitale rime avec performance commerciale et/ou financière).

 

« Nouveau paradigme. La transformation, ce n’est pas viser l’étape finale, mais identifier continuellement la prochaine. La transformation digitale est devenue un concept valise. Les théories fusent, et les avis divergent. Certaines entreprises frôlent l’indigestion. D’autres se découragent. La grande majorité avance dans le brouillard. »

 

Parmi les 1800 dirigeants de PME/ETI interrogés par BpiFrance :

  • 34% citent la complexité comme frein n°1 à la transformation digitale de leur entreprise.

  • 32% le manque de compétences en interne.

  • 28% le manque de moyens . »

 

Mais tout cela est complexe, nécessite des moyens et surtout des compétences spécifiques !

Ces items on les retrouve dans la récente étude INFOSYS «  Digital Radar 2020 » et surtout cette notion de complexité quand on met en avant les technologies utilisées pour développer des initiatives digitales :

Le champs du possible est immense et c’est là où il faut développer les compétences des collaborateurs et dirigeants afin d’appréhender le monde dans lequel ils évoluent désormais et leur donner la possibilité d’utiliser, de comprendre, de construire, d’accompagner ces nouvelles solutions et ces nouveaux usages.

 

C’est pour cela que depuis plusieurs années je forme des acteurs du monde de la santé ou du digital sur ces questions de transformation digitale de la santé et que j’accompagne certains dans la mise en place d’approches innovantes.

 

Fort de ces milliers de rencontre faites partout en France avec des professionnels de santé, de ces heures passées avec des comités de direction, des équipes marketing et commerciales ou des visiteurs médicaux, des 5 ans passés à former l’ensemble des promotions du MBA Digital Marketing Business #MBADMB (Paris, Lille, Bordeaux, Lyon, Alger, Shanghai – près de 250 étudiants actuellement), je suis ravi et honoré de vous annoncer le lancement du MBA Digital Marketing Business HEALTH.

 

 

Premier MBA dédié au digital dans le monde de la santé tant sur les questions liées à l’évolution du marketing qu’aux impacts business sur les différents secteurs de la santé, ce MBA ouvrira ses portes au mois de Juin 2020 sur Paris en part-time pour les acteurs du secteur.

Je vais avoir l’occasion de vous en reparler régulièrement et je vous invite à regarder le site et venir nous rencontrer si le sujet vous intéresse.

 

 

J’en profite pour remercier le board pédagogique que nous mettrons en avant dans de prochains articles. Ce sont tous des experts du monde de la santé et du digital, représentants des différentes « sensibilités » afin d’être le plus représentatif possible des besoins et réalités pédagogiques pour accompagner au mieux les participants.

 

Digitalement vôtre

Lionel REICHARDT – Le Pharmageek

Directeur Adjoint MBA DMB Health