QUOI DE NEUF DOCTEUR GOOGLE ?
01/08/2016
DERRIERE POKEMON GO…ENCORE GOOGLE ! #hcsmeufr
05/08/2016

GO, GO…POKEMON GO ! #hcsmeufr

Ça y est j’ai atteint le niveau 11 de dresseur de POKEMON !

POKEMON GO PHARMAGEEK ESANTE 2 POKEMON GO PHARMAGEEK ESANTE 1

 

Je maitrise l’art de lancer les POKEBALLS, je sais poser un leurre sur un POKESTOP afin d’attraper le plus de POKEMONS à mettre dans mon POKEDEX…j’ai commencé à combattre dans les arènes que je croise mais sans grand succès jusqu’à maintenant…mais si j’en possède une j’aurais des POKEPIECES qui me permettront d’améliorer mon arsenal et faire évoluer mes POKEMONS. Cela m’évitera d’avoir à dépenser du vrai argent pour en acheter.

Vivement le bracelet connecté POKEMON GO PLUS afin de simplifier ma vie de dresseur…

 

Vous ne comprenez pas ce que je dis ?

C’est que vous avez réussi à passer à travers les gouttes du phénomène de l’été 2016..POKEMON GO !

Lancé début juillet sans publicité, POKEMON GO a d’ores et déjà battu tous les records établis avant lui par les Candy Crush et autres Angry Birds qui avaient marqué d’une pierre blanche le développement des jeux sur mobile.

POKEMON GO PHARMAGEEK ESANTE 3

Qui aurait pu imaginer un tel succès ?

Google surement, qui avait lancé la chasse au POKEMONS comme un poisson d’avril en 2014 sur Google MAPS.

Lancé dans seulement 32 pays (sur 200 prévus), le « poisson d’avril » a atteint en un mois les 100 millions de téléchargements et rapporterait désormais un dizaine de millions d’euros par jour propulsant ainsi la société NIANTIC, le créateur du jeu et ex-startup Google, au statut de licorne avec un prévisionnel 2016 à plus de 740 millions d’euros de CA, soit plus de 5 fois ce qui était attendu.

POKEMON GO PHARMAGEEK A

50 millions de téléchargements en 19 jours !

Il y aura un « avant » et un « après » Pokemon GO .

 

Le phénomène est si large qu’il est encore difficile d’en percevoir tous les contours mais il pourrait révolutionner bien plus que la vie des mobinautes addicts en bousculant le monde du retail et celui de la santé.

Alors je vous propose une série de 4 articles pour faire le point un mois après le lancement sur ce qui sera le phénomène de cet été 2016…

1/4 – DERRIERE POKEMON GO… ENCORE GOOGLE !

2/4 – POKEMON GO : INGRESS, LE PRECURSEUR

3/4 – POKEMON GO EST IL BON POUR LA (E) SANTE ?

4/4 – POKEMON GO ET SES LIMITES

Un peu de lecture pour vos vacances j espère… pour les dresseurs : bonne chasse et soyez prudents !

 

Digitalement vôtre

Lionel REICHARDT – Le Pharmageek