OCP INNOVE, UNE NOUVELLE SANTE EST EN MARCHE #OCPinnov #hcsmeufr

medecins-ne-ratez-pas-le-train-des-reseaux-sociaux-1
Diabète : tour d’horizon des solutions connectées pour aider les patients
20/09/2016
capture-decran-2016-10-05-a-15-03-04
Rendez-vous les 6 et 7 octobre à La Défense pour tout savoir sur le glaucome #GlaucomaAware
05/10/2016
Montrer tout

OCP INNOVE, UNE NOUVELLE SANTE EST EN MARCHE #OCPinnov #hcsmeufr

be-extraordinary

Innovation industrielle, innovation digitale, innovation commerciale…OCP, leader du marché français de la répartition pharmaceutique, organise le 4 octobre une conférence de presse pour redessiner l’avenir et transformer les modèles existants dans le monde de la distribution pharmaceutique.

ocpinnov-conf-de-presse-une-nouvelle-sante-en-marche

Les enjeux sont majeurs, la distribution pharmaceutique est à bout de souffle. Malgré un système robuste et fiable, son modèle économique n’est plus tenable. C’est un rapport de l’IGAS daté de Juin 2014 qui l’affirme. Depuis la situation ne s’est pas améliorée, bien au contraire.

Alors qui de mieux placé que le leader français du secteur pour innover et transformer les modèles existants ?

Devenu depuis 2014 filiale du groupe Mc KESSON, l’ensemble est désormais un géant mondial des services à la santé avec un total de plus de 70 000 salariés et près de 180 milliards de dollars de CA en 2015. Un groupe aux activités multiples assurant aussi bien des services technologiques de soins de santé que la livraison de produits pharmaceutiques.

Une conférence de presse qui s’avère passionnante à suivre en live sur twitter via #OCPinnov le 4 octobre au matin.

 

DISTRIBUTION PHARMACEUTIQUE : UNE PERENNITE EN DANGER

 

Saisie fin 2013 par la Ministre des affaires sociales et de la santé, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a réalisé une mission d’analyse des enjeux de la distribution en gros du médicament en ville.

ocpinnov-igas-une-nouvelle-sante-en-marche

La mission a examiné l’organisation, les obligations réglementaires et le financement de cette étape de la chaîne de distribution afin d’évaluer comment elle répond aux enjeux d’accès de la population aux médicaments, aux exigences de sécurité du médicament et d’efficience de la dépense collective.

Le contexte dans lequel s’est déroulé la mission se caractérise par l’existence de tensions fortes entre acteurs la chaîne ; elles sont essentiellement liées à l’augmentation des ruptures d’approvisionnement et aux difficultés économiques rencontrées par les principaux acteurs de la distribution en gros, les grossistes-répartiteurs.

« Malgré l’augmentation des ruptures, la distribution en gros du médicament présente une organisation robuste et sûre que tous les acteurs valorisent et que la mission ne recommande que de perfectionner. Ce qui pose davantage question, c’est l’essoufflement de son modèle économique. »

Une rentabilité basse, des coûts de structure qui augmentent, des pertes de flux en faveur des ventes directes, des prix de médicaments qui baissent… autant de facteurs qui contribuent aux difficultés économiques rencontrées par les acteurs du secteur.

Ils ne pouvaient donc pas rester sans réagir.

 

DISTRIBUTION PHARMACEUTIQUE : LES GRANDES MANŒUVRES

Depuis quelques années, on assiste à une consolidation du secteur au niveau européen voire mondial.

Démarrée en 2006 avec le rapprochement du britannique Boots avec Alliance Unichem, ce sont désormais les géants américains qui se rapprochent de leurs équivalents européens.

C’est comme ça que le groupe Mc KESSON, distributeur d’un médicament sur trois en Amérique du Nord, s’est retrouvé aux commandes de l’allemand Celesio, maison mère d’OCP.

ocpinnov-mc-kesson-une-nouvelle-sante-en-marche

J’avais écrit un article à ce moment-là pour souligner combien ce rapprochement était prometteur pour sa complémentarité potentielle entre technologie et relation de proximité via le pharmacien.

Le grossiste répartiteur aussi doit se réinventer pour répondre aux enjeux de cette santé en marche.

Plus technologique, plus innovant, plus proche du patient en gardant le lien fort qui l’uni aux pharmaciens, il doit aussi garantir ses missions premières en se faisant le garant d’une supply-chain efficace qui maximise la disponibilité des traitements.

C’est probablement ce que OCP va annoncer lors de sa conférence de presse.

Je vous en dirais plus après cette conférence de presse et j’interviewerais Hubert Olivier, le président d’OCP qui m’en dira plus sur les ambitions de son entreprise.

Ce sera à suivre demain sur twitter avec le hashtag #OCPinnov.

Digitalement vôtre

Lionel REICHARDT – Le pharmageek