myhealthapps.net – apps tried and tested by people like you.
03/11/2014
Toutes les vidéos de la campagne  » #radioactivité en #santé : si on en parlait!  » #médecine #nucléaire
03/11/2014

Citoyen Empowerment – Radioactivité et santé : si on en parlait !

La radioactivité fait partie de notre quotidien.

Présente à l’état naturel, chacun d’entre nous est soumis à des rayonnements provenant du soleil, de son alimentation ou simplement des sols qui l’entourent.

Chaque Français reçoit en moyenne l’équivalent de 2,4 millisievert par an via son environnement naturel.

1

 

La radioactivité fait partie de notre quotidien aussi dans l’électricité que nous consommons. La France est en effet le deuxième producteur mondial d’électricité d’origine nucléaire au monde.

Mais la radioactivité fait aussi partie de notre quotidien car elle prend une place grandissante, depuis sa découverte au début du 20eme siècle, dans la médecine.

La médecine nucléaire est d’ailleurs reconnue comme spécialité médicale à part entière depuis 1971 par l’American Medical Association.

C’est pour ça que pour sa deuxième année consécutive, EDF à travers son Conseil Scientifique Santé et Energie, lance une campagne d’information grand public sur les apports des rayonnements dans la santé.

 

radioactivité-et-santé-1

 

Relayée par de nombreux média, cette campagne va être visible jusque mi novembre et sensibiliser le grand public sur l’usage des rayonnements en santé et la radioprotection mise en place pour en assurer le bon usage.

 

Radioactivité en santé : parlons en !

 

Les applications en oncologie ont démarré dès le début du 20eme siècle avec la découverte que les tissus tumoraux sont plus affectés que les cellules normales par les effets destructeurs des rayonnements (Bergonié-Tribondeau en 1906).

Cette constatation repose sur la capacité des rayonnements ionisants à détruire en priorité, au-dessus de certaines doses, le potentiel reproductif des cellules. Les cellules tumorales, se reproduisant rapidement et de façon anarchique, sont donc plus  » radiosensibles  » que les tissus sains.

La découverte de la radioactivité artificielle par les Joliot-Curie marque le début du développement important de cette discipline en thérapeutique puis son usage en diagnostique à partir des années 60.

 

De nos jours plus de 81 millions d’examens d’imagerie médicale sont effectués chaque année en France dont plus de 1 million pour la médecine nucléaire.

 

Ces examens, principalement par scintigraphie, sont réalisés essentiellement grâce à un radio-isotope appelé le Technétium 99m (99mTc) dont la demi-vie de 6 heures est assez longue pour permettre de suivre les processus physiologiques d’intérêt, mais assez courte pour limiter l’irradiation inutile.

Ce radio-isotope est au cœur d’une inquiétude actuellement car sa pénurie au niveau mondial est annoncée du fait de concours de circonstance sur sa chaîne de production.

 

Capture d’écran 2014-10-26 à 20.21.24

Source : VIDAL

 

En France il est produit grâce au réacteur Osiris de Saclay dont la fermeture en 2015 vient d’être confirmée par le gouvernement alors que la construction du réacteur de remplacement a pris 3 ans de retard.

L’Académie de Médecine s’en est émue rappelant que le 99mTc est utilisé dans 75% des scintigraphies et le Pr. Aurengo a même évoqué de « véritables pertes de chance » pour les patients pendant la période annoncée de pénurie (2016-2017).

 

Cela montre bien la place qu’a pris la médecine nucléaire en moins de 50ans.

 

Je vous invite à lire la très bonne synthèse faite par le Dr JP Rivière sur le sujet sur le site du VIDAL et à signer la pétition mise en place par Cancer Contribution sur le web.

 

RADIOACTIVITE + SANTE = BIENFAITS

 

La radioactivité est donc présente tant au niveau diagnostique que thérapeutique dans de nombreux examens et pathologies.

Une découverte dont les bénéfices pour la santé sont considérables mais qui reste toutefois assez méconnue du grand public et parfois même des professionnels de santé.

C’est cette démarche que je trouve particulièrement intéressante dans la campagne de communication d’EDF pour développer notre « citoyen empowerment ».

 

“Radioactivité et Santé : et si on en parlait”, cette opération a démarré le 20 octobre et comprend quatre courts documentaires vidéo relatant les différentes sources d’exposition artificielle à la radioactivité et ses bénéfices au quotidien.

 

Quelle dose reçoit on lorsqu’on passe une radio panoramique dentaire, un scanner… ? Qu’apporte l’usage de la radiologie pour les professionnels de santé ? Quelles règles de radioprotection sont mises en place pour les patients et pour le personnel travaillant au contact de la radioactivité ?

Autant de questions et bien d’autres sur lesquelles ces documentaires apportent des réponses simples et claires.

 

Capture d’écran 2014-10-27 à 10.30.32

 

Il y a trois aspects qui me semblent intéressants dans cette campagne dont je développerais le contenu dans un autre post prochainement.

1/ C’est une campagne mise en place par le Conseil Scientifique Santé et Energie d’EDF, qui regroupe des experts de différents domaines et qui ont choisi d’aborder des thèmes non polémiques sur la question de la radioactivité artificielle.

2/ Moi qui suis très sensible à la question de la littératie en santé, je trouve qu’un grand soin a été mis sur l’accessibilité des messages passés.

3/ Le format vidéo, un peu documentaire de journal, assez court permet de s’informer rapidement et simplement. Chaque émission présente des utilisations en médecine de la radioactivité artificielle et donne la parole à des professionnels de santé, des patients et des experts en radioprotection.

 

Capture d’écran 2014-10-27 à 10.30.39

 

Une campagne d’information qui va être relayée jusqu’à la mi-novembre sur de nombreux média et à retrouver sur ce lien et pour aller plus loin via la chaine dédiée sur Acteurs de santé qui regroupe des interviews complémentaires.

Retrouvez aussi ces informations sur mes différents supports et sous forme d’images via mon compte twitter et instagram avec les hashtags #radioactivité et #santé.

En voilà une qui me semble parfaitement conclure mon propos avec cette citation de Marie Curie.

2

 

Futur is friendly.

Lionel REICHARDT / Le Pharmageek

Post réalisé en partenariat avec Capital Image et EDF