CANCER DU #PANCRÉAS : UNE JOURNÉE MONDIALE LE 17 NOVEMBRE 2016 #WPCD
15/11/2016
CANCER DU PANCRÉAS : UNE JOURNÉE MONDIALE LE 17 NOVEMBRE 2016 2/2
16/11/2016

« #ChimiOrale » le serious game qui connecte les patients souffrant de cancer avec les professionnels de l’établissement de santé depuis leur domicile

C’est une belle initiative pour faciliter le quotidien des patients souffrant de cancer. Le groupe Vivalto Santé, avec le Centre Hospitalier Privé de l’Europe à Port-Marly et le laboratoire Roche viennent de développer « #ChimiOrale » : un serious game dédié aux personnes traitées par chimiothérapie ou thérapie ciblée orale.

Connecté avec la plateforme VIVALTOLIFE, ce jeu permet une évaluation en temps réel par une infirmière éducation thérapeutique des connaissances du patient afin de personnaliser sa prise en charge en séance éducation thérapeutique avant le démarrage de son traitement. Dans un second temps, le jeu est un appui informatif de bonnes pratiques pour vivre avec son traitement au quotidien au domicile. Pendant toute la durée du traitement, le patient connecté à la plateforme VIVALTOLIFE restera en lien avec l’infirmière coordinatrice par des échanges de documents, de questionnaires…

Dans un avenir très proche, le patient pourra désigner les acteurs de son réseau de prise en charge (pharmacien, médecin traitant, aidant…) qui seront alors inscrit par l’infirmière dans la plateforme et pourront selon les souhaits du patient accéder aux informations (CR, analyse…) nécessaire à une meilleure coordination et aide pour le patient à gérer sa maladie.

« #ChimiOrale » : une passerelle entre le patient et ses soignants

Les résultats au jeu de chaque patient sont collectés sur une plateforme de coordination sécurisée VivaltoLife afin de construire des séances d’éducation thérapeutique au plus près des besoins de la personne concernée.

coo1

La plateforme VIVALTOLIFE  a  vocation à devenir un véritable lien entre les différents professionnels de santé et le patient. Elle centralise les informations (documents, questionnaires, etc) accessibles aux soignants et au patient en temps réel.

La plateforme permet aussi de collecter des indicateurs précieux (profils-patients, qualité de vie, etc) destinés au comité scientifique du CHP de l’Europe afin d’ajuster les soins au plus près des besoins du patient.

Comment ça marche plus en détail ?

Avant le début du traitement, avec l’accord du patient et en ayant vérifié sa compréhension de l’utilisation de cet outil éducatif, le patient pourra découvrir son parcours de soins pour appréhender différemment cette nouvelle étape de vie. Il va répondre pendant cette découverte à des questions permettant d’évaluer sa compréhension des informations transmises.

En fonction des réponses enregistrées sur la plateforme VivaltoLife et des demandes d’examens médicaux complémentaires de l’oncologue, l’infirmière coordinatrice en éducation thérapeutique construit le bilan personnalisé que suivra le patient en Hôpital de jour. Cette journée permettra au médecin oncologue de valider définitivement le choix d’une thérapie orale et de sécuriser la prise en charge du patient se déroulant en dehors de l’hôpital.

coooo

Ce fonctionnement a pour avantage de faire bénéficier le patient d’une prise charge plus rapide et coordonnée sur une seule journée par l’ensemble des professionnels de santé. Cela lui permet également de renforcer ses connaissances pour gérer sa maladie au quotidien et acquérir de nouveaux comportements pour une meilleure observance thérapeutique.

Pendant toute la durée du traitement, l’infirmière met le jeu en mode découverte. Le patient aura alors accès aux informations concernant sa vie au quotidien et la gestion de son traitement anticancéreux oral pour mieux se prendre en charge, tout en continuant ses activités professionnelles, sociales et personnelles.

« J’ai trouvé l’outil extrêmement intéressant. Indépendamment de son utilité certaine, pour aider le malade à gérer convenablement sa situation. Il est bien fait pour rassurer si nécessaire celui qui l’utilise. Les illustrations sont plaisantes et suffisamment discrètes pour ne pas gêner l’enseignement donné », explique Jean, un patient de 84 ans pris en charge en chimiothérapie orale avec le serious game ChimiOrale.

Rappelons aussi que les initiatives pour aider les patients souffrant de cancers sont de plus en plus nombreuses.

Parmi elles, CancerAdom qui vise à bâtir une prise en charge en soin innovante afin d’améliorer l’expérience de la maladie au domicile.

cooo

Un projet inter-associatif regroupant deux associations : Cancer Contribution, structure créée dans le but de co-construire une nouvelle vision autour de la maladie, de contribuer à l’empowerment des personnes atteintes de cancer et de renforcer les plaidoyers auprès des pouvoirs publics et AF3M (Association Française des Malades du Myélome Multiple), créée par des malades et leurs proches afin d’aider, informer et soutenir d’autres malades et leurs proches, pour informer et sensibiliser sur le myélome et promouvoir les droits des patients.

Alors qu’en 2020, selon les Nations Unies, 50% des personnes atteintes d’un cancer seront prises en charge en chimiothérapie Orale, l’arrivée du jeu sérieux « ChimiOrale » fait office de très bonne nouvelle.

Ce point avait été soulevé aussi dans l’étude réalisée par UNICANCER « Quelle prise en charge des cancers en 2020 ? » parmi les 6 tendances les plus structurantes pour la prise en charge des patients atteints de cancer.

cooooooo

Le rapport souligne alors que :

« Ces évolutions impactent les établissements de santé, qui doivent repenser la coordination avec la médecine de ville pour le suivi du malade à domicile (pharmacien, médecin généraliste…), ainsi qu’une nouvelle relation avec le patient, qui devient davantage acteur de son traitement. Les prescriptions des traitements par voie orale demandent aussi des consultations plus longues afin d’améliorer l’observance et d’expliquer les éventuels effets indésirables. Ces consultations sont actuellement mal financées par l’Assurance maladie et doivent être revalorisées. »

Le serious game « ChimiOrale » réalisé par le groupe VIVALTO SANTE avec le soutien de Roche France s’inscrit bien dans cette dynamique.

Un atout de plus pour permettre au groupe VIVALTO SANTE, qui compte aujourd’hui 18 établissements et plus de 1300 praticiens, pour montrer sa volonté de développer des parcours innovants dans la prise en charge.