Relever le défi de l’innovation thérapeutique #Deficancers

moipatient-rohan-chabot
« #MoiPatient, je voudrais que les hôpitaux soient informatisés », Catherine de Rohan Chabot
14/12/2016
gimra-2016-5
#Gimra2016 « ici nous avons pu voir, tester, apprendre, tout ce qu’il y avait comme opportunités dans la direction de la santé et de bien-être animal qui est une attente sociétale extrêmement forte », Jean-Louis Hunault, Président du SIMV
15/12/2016
Montrer tout

Relever le défi de l’innovation thérapeutique #Deficancers

lilly_innovation

 

Comment relever le défi de l’innovation thérapeutique ? Telle était la thématique de la dernière édition des Matinales de la Santé sur l’Innovation qui s’est déroulée en juin, à la Maison de la Chimie, à Paris.

lilly_1

L’événement, présidé par Arnaud Robinet, député de la Marne, membre de la Commission des affaires sociales, co-président du Groupe d’études médicaments et produits de santé, était notamment soutenu par le laboratoire Lilly.

Appuyer l’excellence de la recherche

Deux tables rondes ont rythmé cette matinée.

La première interrogeait le soutien à l’excellence de la recherche pour développer l’innovation ; particulièrement en proposant de réfléchir aux nouveaux modèles de recherche et aux solutions nécessaires pour renforcer l’industrie de la santé en France.

lilly2

Parmi les intervenants de ce débat se trouvaient Gérard Bapt, député de la Haute-Garonne, rapporteur du PLFSS 2016, Denis Jacquart, député de la Moselle, membre des affaires sociales, et Claude Le Pen, économiste, directeur du master économie de la santé à l’Université Paris-Dauphine.

Au centre de la discussion, a été mise en avant  l’immense force du pouvoir d’innovation de la France, notamment grâce à son industrie pharmaceutique et à la qualité de ses chercheurs.

Nombre d’intervenants n’ont toutefois pas manqué de rappeler que la complexité administrative française pouvait malheureusement freiner l’innovation… « Notre système de santé est complexe et un effort de simplification devrait être entrepris », a ainsi résumé l’économiste Claude Le Pen.

Les invités ont également souligné qu’il fallait mettre un point d’honneur à accorder une plus grande confiance aux chercheurs et aux entrepreneurs qui font un travail admirable.

« La santé et l’innovation doivent être au cœur du débat de la présidentielle », a déclaré Arnaud Robinet tandis que d’autres participants déploraient l’absence de ces sujets dans les campagnes actuelles.

Retrouvez ci-dessous un aperçu des débats à travers un storify des tweets diffusés pendant la conférence !

lilly3

Les Matinales de la santé sur l’innovation.

https://storify.com/LillyPadFR/comment-relever-les-defis-de-l-innovation-therapeu

 

 

Financer l’innovation

La seconde partie de cette conférence posait la question du financement de l’innovation pour favoriser l’accès aux nouveaux traitements. Pour réagir à cette problématique, plusieurs invités ont pris place sur l’estrade sous la présidence de Corinne Imbert, sénatrice de la Charente-Maritime, membre de la commission des affaires sociales.

lilly4

Le Pr Jacques Belghiti, membre du collège de la Haute autorité de santé (HAS), Frédéric Bizard, économiste de la santé et enseignant à Sciences Po, Olalla Grau, directrice innovation et solutions client chez MSD France, le Dr Philippe Tcheng, vice-président relations gouvernementales France de Sanofi et co-secrétaire du 7ème Conseil stratégique des industries de santé, et le Pr Véronique Trillet-Lenoir, chef du service d’oncologie médicale des Hospices civils de Lyon, ont débattu sur les manières de combiner efficacité de l’offre de soins et accès des traitements au plus grand nombre.

Dans un second temps, le Dr Eric Baseilhac, directeur des affaires économiques et internationales du LEEM, le Dr Jean-Patrick Sales, vice-président du Comité Economique des Produits de Santé section du médicament, et Denis Raynaud, directeur à l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé ont réfléchi au défi du financement de l’innovation thérapeutique.

Les bienfaits de la mise en place d’un PLFSS pluriannuel ont été évoqués à plusieurs reprises pendant cette matinée de débats ; notamment parce que cela pourrait améliorer la visibilité des industriels.

« Nous avons la chance d’avoir une base de données qui est une mine d’or mais qui n’est pas véritablement exploitée »,  a regretté Gérard Bapt, député de la Haute-Garonne et rapporteur du PLFSS 2016, à propos de l’open data.

Analyse économique transversale au sujet du prix des médicaments, meilleure communication pour une coopération plus efficiente, accès élargi aux données de santé… Les pistes pour repenser le défi de l’innovation thérapeutique ont été nombreuses.

Dans le public, Catherine Cerisey, vice-présidente de l’association Cancer Contribution, a également tenu à rappeler que au quotidien, les patients se sentaient souvent culpabilisés et stigmatisés à force d’entendre constamment parler du prix de l’innovation…

Les débats ont été animés, et les interactions avec le public dans la salle enrichissantes.

Preuve qu’il reste encore beaucoup à penser et à mettre en place pour relever le défi de l’innovation thérapeutique au sein de l’Hexagone.

Cette matinée a permis de faire un grand tour d’horizon des pistes à envisager, les vifs échanges entre les participants ont aussi confirmé l’immense potentiel de la France et de son industrie pharmaceutique.

Ces vidéos sont à retrouver en cliquant ici.

robinet

N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à un autre article de Pharmageek consacré à l’innovation, en cancérologie, cette fois : c’est par ici !

Digitalement vôtre

Lionel REICHARDT / Le Pharmageek

Post réalisé en collaboration avec Lilly France et Capital Image