Radioactivité et santé : principes et précautions

FSP Forum santé publique sanofi LSFSP 1
Santé et travail : il ne s’agit pas que de prévention !
11/05/2015
Capture d’écran 2015-05-25 à 07.49.04
PactOnco : pour s’orienter dans l’information #pactonco
25/05/2015
Montrer tout

Radioactivité et santé : principes et précautions

Capture d’écran 2015-05-20 à 10.08.38

J’ai déjà évoqué dans un post précédent : “#Radioactivité en #santé : la médecine sous un nouvel éclairage “, l’impact de la découverte des rayons sur la médecine moderne.

Nous avions vu alors combien rapidement les médecins et les scientifiques se sont aperçus que la manipulation des rayons X nécessitait de prendre des précautions. 

Mais si les recommandations qui ont ensuite été émises reposent sur les connaissances scientifiques, de grands principes sont venus guider l’esprit de la mise en place de ce qui sera appelé “Radio protection”.

La radio protection est fondée sur une réflexion éthique et sociale.

Les bases de la réflexion autour de la Radio protection prennent leur source dans l’imagerie médicale et plus particulièrement dans l’action de radiologues, qui ont senti la nécessité de se regrouper et de créer leurs premières recommandations au sein de la Commission Internationale de Protection Radiologique, ou CIPR.

3 grands principes sont venus guider cette réflexion :

  • un principe de justification : pourquoi a-t-on le droit d’utiliser des rayonnements ionisants ?
  • un principe de limitation : ne pas dépasser les limites qui sont recommandées,
  • un principe d’optimisation : diminuer les doses autant que faire se peut et sur des valeurs éthiques telle que la sagesse.

Ces obligations pour la protection radiologique sont fortement encadrées, régulièrement mises à jour et validées :

La commission internationale pour la protection radiologique (ou CIPR) a approuvé, en mars 2007, à l’unanimité la version finale des nouvelles recommandations en matière de Radioprotection, élaborées pour la première fois à la suite d’un processus de consultation avec plusieurs organismes nationaux et internationaux. (source ici)

Toutes ces informations sont données dans une nouvelle vidéo du site d’information “Radioactivité et santé : Et si on en parlait !”.

 

 

Le docteur Bernard LE GUEN – Directeur Radioprotection Sécurité, de la Division production nucléaire d’EDF – explique également en détails les 4 valeurs piliers de la Radioprotection :

  • la bienfaisance, c’est à dire que les actions que nous mettons en place protègent
  • la prudence, c’est à dire de faire en sorte que les doses soient aussi basses que possible,
  • la justice, pas de traitement différent entre employées et sous traitants,
  • la dignité.

La volonté de transparence d’accessibilité à sa dose  se caractérise par la possibilité pour tout intervenant de connaître en permanence sa dose sur son chantier et d’avoir accès à sa dose à la semaine, et à celle qu’il a pu recevoir depuis le début de sa carrière.”

 

 

Mais concrètement, c’est quoi la radio protection dans une centrale nucléaire par exemple ?

L’institut de radio protection et de sureté nucléaire (IRSN)  nucléaire a mis à disposition un dossier spécial : La radio protection des travailleurs des centrales nucléaires, et notamment sur les moyens de surveillance individuelle en cas d’exposition  de l’organisme à des poussières radioactives :

  • Elle est assurée par des examens anthroporadiamétriques (mesures directes de la contamination interne corporelle par des radionucléides émettant des rayonnements X et gamma) et des analyses radiotoxicologiques (dosages réalisés sur des excreta pour des radionucléides émetteurs alpha, bêta et gamma).
  • Ces mesures sont généralement réalisées par les laboratoires des exploitants (EDF, AREVA, CEA) qui ont été agréés par l’Autorité de sûreté nucléaire après que l’IRSN ait rendu son avis sur l’adéquation des matériels et des méthodes de dosimétrie mis en œuvre. L’IRSN possède aussi son propre laboratoire de référence, également accrédité, auquel il est fréquemment demandé de valider par des mesures indépendantes les résultats des mesures réalisées dans les laboratoires des exploitants. (source ici)

 

Le Docteur LE GUEN donne, dans son interview, des précisions sur les actions mises en œuvre par EDF pour une radio protection éthique et transparente :

“Par exemple,  le principe de prudence s’est traduit par le fait que les  intervenants ont vu leurs doses divisées par deux en l’espace de 10 ans.

La notion d’équité s’illustre  par les progrès qui visent également les métiers les plus exposés qui ont vu leurs doses divisées par douze en l’espace de 6 ans.

Aujourd’hui, nous avons deux intervenants au-dessus de 14 mille sieverts c’est l’équivalent de 1 à 2 scanners par an. “

 

 

 

 

 

Chaque évènement, le plus petit soit-il est mis en ligne et est donc accessible à tous.”

Des interviews à voir et revoir sur la chaîne  “Radioactivité et santé : Et si on en parlait !” mise en place par le Conseil Scientifique Santé et Energies d’EDF.

Vous pourrez regarder aussi l’interview du Dr LE GUEN concernant la radioprotection chez EDF et l’évolution de la réflexion en intégrant l’enjeu social.

 

“Cela a été la prise en compte, au-delà des sachants, de la demande de la société”

Pour moi qui m’intéresse à la e-santé et au “patient empowerment”,  cela me rappelle quelques chose, pas vous ?

 

Digitalement vôtre

Lionel REICHARDT – Le Pharmageek

 

Del
Del