LEO PHARMA EN MODE STARTUP POUR AIDER LES PATIENTS ATTEINTS DE PSORIASIS

Liste en sus
Liste en sus : patients, médecins, industriels, même combat ! #listeensus
25/02/2016
« L’industrie Pharma Digitale et Connectée » - 17 Mars 2016 - Dii - IMS Health
Pharma – Digital : To go or not to go ? #digitalpharma
02/03/2016
Montrer tout

LEO PHARMA EN MODE STARTUP POUR AIDER LES PATIENTS ATTEINTS DE PSORIASIS

LEO PHARMA EN MODE STARTUP POUR AIDER LES PATIENTS ATTEINTS DE PSORIASIS

Alors que la transformation des métiers et des activités s’accélère et que l’ubérisation aura été au cœur de nombreux sujets en 2015, nombreuses sont les entreprises qui créent un « LAB », une structure dédiée à l’innovation.

Il existe de nombreuses sortes de LAB.

Dans un ouvrage récent « LABCRAFT », une définition de l’ »innovation lab » est proposée :

« … Un genre unique de laboratoire – qui permet un dialogue, une écoute attentive avec un esprit ouvert à toutes les voix, puis tente de les traduire, les mélanger et les amplifier pour prototyper et développer des solutions de rechange. »

Le laboratoire danois LEO Pharma vient de créer son Innovation Lab ; une structure baptisée LEO INNOVATION LAB et d’ores et déjà présente dans 4 pays : France, Grande-Bretagne, Canada et Danemark.

LEO1

Cette structure dispose d’une autonomie totale vis-à-vis de la partie pharmaceutique avec une équipe dédiée, des locaux propres et une dotation de 60 millions d’euros…

Objectif ? Changer la vie des patients atteints par le psoriasis !

Comment ? grâce à l’open innovation, la créativité et la co-création avec des startups…et cela commence dès ce week end (4 au 6 mars 2016) car le LEO INNOVATION LAB est partenaire du StartUp Weekend Health Paris.

LEO2

Pas étonnant de la part d’un laboratoire unique dans son genre et très orienté patients depuis longtemps.

LEO Pharma… LA FONDATION AUX 48 MILLIONS DE PATIENTS

J’avais eu l’occasion dans un précédent post réalisé pour la célébration des 50 ans du site de production de LEO Pharma en France de rappeler combien ce laboratoire est différent des autres.

LEO3

Fondation depuis 1984, LEO Pharma n’est pas soumise aux contraintes d’actionnariat et aux sirènes de la bourse et a fait de la responsabilité entrepreneuriale et sociétale de l’entreprise sa priorité.

Mettant en avant les 48 millions de patients traités en 2014 dans son rapport annuel d’activité, la stratégie de l’entreprise s’articule depuis plusieurs années autour d’un programme baptisé « Helping Sarah » qui résume l’engagement du groupe à personnaliser son approche patients.

Cet engagement est particulièrement fort dans le domaine du psoriasis, maladie qui touche 3% de la population et qui s’accompagne souvent de dépression du fait des conséquences sociales de la pathologie.

LEO4

Depuis plusieurs années aussi LEO Pharma a intégré le digital dans les solutions qu’il développe.

Ainsi ont été lancés MonPso.fr ou l’application mobile MonPso… deux outils mis à disposition des patients pour mieux prendre en charge leur pathologie.

LEO5Avec l’envie d’aller plus loin, il y a quelques mois, LEO Pharma a participé à une levée de fonds de 3.4 millions de dollars dans une startup qui réalise des applications mobiles en dermatologie : SKINVISION.

J’en avais parlé dans ce post : LEO PHARMA : l’innovation à fleur de peau…

LEO6

L’occasion pour Guillaume CLEMENT, le président de LEO Pharma France, de rappeler la volonté de son entreprise à aider les patients notamment dans le domaine du psoriasis et plus largement dans les traitements de la peau.

Le rachat du portefeuille dermatologie du laboratoire Astellas fin 2015 au niveau mondial en est un gage supplémentaire.

Mais avec la création du LEO INNOVATION LAB, une nouvelle étape est franchie pour concrétiser cette volonté de la fondation danoise.

LEO INNOVATION LAB… « THINK DIFFERENT » !

 

« Le secret du changement, c’est de concentrer toute votre énergie non pas à lutter contre le passé, mais à construire l’avenir. »

 

                                                                                                Socrate

 

 

Il faut penser « out of the box », construire les solutions de demain, intégrer l’innovation, améliorer l’expérience utilisateur..tout en gérant le quotidien et en accompagnant le changement.

Difficile pour une entreprise, surtout quand elle évolue dans un univers plutôt conservateur et fortement réglementé, de trouver la voie de l’innovation.

« Il faut penser le changement..plutôt que de changer le pansement »

Disait Francis BLANCHE.

Sa phrase semble tellement bien adaptée aux enjeux actuels amenés par la transformation numérique.

Alors pour penser « out of the box », LEO Pharma a pris deux mesures :

  • la première, celle de créer une équipe dédiée à l’innovation dans le mode « Pizza team » : suffisamment petite pour rester agile et suffisamment importante pour mener à bien les projets (deux pizza suffisent normalement pour la nourrir). Chaque pays dispose de son équipe et régulièrement l’ensemble brainstorm pour ramener et développer les meilleures idées.
  • la seconde a été de prendre la notion « out of the box » au sens littéral du terme en mettant ces équipes au sein d’une structure dédiée qui disposera de ses propres locaux et de son autonomie opérationnelle et budgétaire. Une dotation de 60 millions d’euros lui a été allouée afin de développer ses solutions.

LEO7

100 JOURS

c’est le délai que se donne l’équipe du LEO INNOVATION LAB pour développer chaque solution digitale destinée à changer la vie des patients atteints de psoriasis.

Applications mobiles, objets connectés, plateforme web..nutrition, support psychologique, parcours de soins… tous les sujets et toutes les technologies sont les bienvenus.

Un seul objectif : améliorer le quotidien des patients atteints de psoriasis.

Et cela commence dès ce week-end avec le partenariat de l’équipe parisienne du LEO INNOVATION LAB dans le cadre du premier StartUp Weekend Health Paris qui aura lieu du 4 au 6 mars.

LEO8

Ce startup Weekend health Paris est ouvert à tous : soignants, patients, développeurs, ingénieurs…toutes les bonnes volontés et les bonnes idées sont attendues pour 54 heures d’idéation, de création et de esanté.

« Combien de startups françaises relèveront le défi ? »

se demande Marine TORTEL, directrice du LEO INNOVATION LAB à Paris.

LEO9

« La mission est ambitieuse, car la grande majorité des personnes atteintes de psoriasis confient souffrir du poids de la maladie sur leur vie. LEO Pharma met sur la table tous les éléments pour « cracker » le problème. Nous travaillons comme une strartup. Nous générons de nombreuses idées, et les testons de manière rapide et agile, pour les affiner, les renforcer…ou passer à la suivante ! C’est une révolution dans la pharma et nous espérons susciter une vague d’enthousiasme et de créativité des startups françaises de la esanté. »

Bonne nouvelle en tout cas pour les quelques 3 millions de patients souffrant de psoriasis en France : avec LEO Pharma, ce n’est plus un laboratoire désormais qui souhaite améliorer leur quotidien mais bien deux.

« The pill and beyond… »…

Digitalement vôtre.

Lionel REICHARDT –Le Pharmageek

Post réalisé en partenariat avec LEO Pharma et LEO INNOVATION LAB