#DIABT1 : soirée consacrée au digital dans le diabète de type 1

capture-decran-2016-10-05-a-15-03-04
Rendez-vous les 6 et 7 octobre à La Défense pour tout savoir sur le glaucome #GlaucomaAware
05/10/2016
gg3
Zoom sur le glaucome : maladie oculaire silencieuse
13/10/2016
Montrer tout

#DIABT1 : soirée consacrée au digital dans le diabète de type 1

medecins-ne-ratez-pas-le-train-des-reseaux-sociaux-2

Une soirée pour échanger sur le diabète de type 1 et sur ce que le digital peut améliorer dans la prise en charge de la maladie. C’est l’événement auquel nous avons participé jeudi 22 septembre 2016, et sur lequel nous avons tweeté avec le #DIABT1.

Organisée par Sanofi et orchestrée par Capital Image dans le flambant neuf OPENMINDKFé de la rue de Cléry, cette rencontre a été l’occasion de faire le point sur tout ce qui se passe aujourd’hui autour de cette pathologie qui touche environ 160 000 patients en France[1] et dont le diagnostic se fait principalement pendant l’enfance ou l’adolescence.

Avec l’essor des nouvelles technologies et du « patient empowerment », la prise en charge du diabète a changé et on peut désormais parler de « management de la maladie ». C’est d’ailleurs ce que les intervenants de ce rendez-vous n’ont pas oublié de nous rappeler.

Le digital,  un outil clé du management du diabète

Xavier de Pompignan, de la Direction des Opérations Diabète chez Sanofi, a lancé la discussion et rappelé l’engagement du laboratoire dans cette pathologie chronique.

s1

J’ai ensuite fait une intervention sur l’apport du numérique dans le diabète qui contribue à faire émerger la notion de « management » plutôt que celle historique de « traitement » de cette pathologie.

Mais le temps fort de cette soirée aura été le regard croisé sur le diabète de type 1 entre le Dr. Jacques Beltrand, endocrino pédiatre à l’hôpital Necker et Nathalie Chadefaud maman de jumeaux diabétiques.

L’annonce de la maladie, l’hospitalisation pour apprendre à gérer le diabète de son enfant, le retour à la maison, la douleur, le quotidien… Tous ces sujets ont été abordés, notamment, sous le prisme du digital.

Le Dr Beltrand a bien insisté sur le fait que les médecins allaient devoir apprendre à se servir des nouvelles technologies afin de pouvoir les recommander et coacher leurs patients et leurs parents.

s2

Il a également été question des adolescents. Bien qu’ils représentent une population extrêmement connectée, le Dr Jacques Beltrand a indiqué qu’ils étaient plus réticents à utiliser leur smartphone pour le suivi de leur maladie. Cela s’explique par le fait qu’il s’agit pour eux d’un objet qui contient souvent toute leur vie personnelle ; ils ne souhaitent donc pas le laisser entre les mains de leur médecin.

En revanche, les plus jeunes et leurs parents voient une réelle avancée dans l’utilisation du téléphone portable pour gérer la maladie. Mais comme l’ont souligné les intervenants, en France, il existe plus de 1 200 applications pour gérer le diabète. Il est donc assez difficile pour les patients, petits et grands, de s’y retrouver.

Sanofi, laboratoire engagé dans la lutte contre le diabète

La soirée du 22 septembre a été l’occasion pour Sanofi de nous présenter quelques partenariats réalisés avec des associations de patients et hôpitaux, mais aussi des services mis à la disposition des patients pour mieux vivre avec leur diabète. Nous avons d’ailleurs consacré un article Pharmageek à ce sujet, par ici !

s3

Rémy Teston, Responsable Digital & Multicanal chez Sanofi et Dominique Mang, Chef de Projet Relation Patients chez Sanofi, nous ont présenté en avant-première l’application « Barnabé a un diabète », spécialement conçue pour les 3-6 ans. Cette plateforme propose des histoires interactives et un tracé d’humeur de l’enfant ayant un diabète à travers le personnage de Barnabé un ourson très mignon. L’application « Barnabé a un diabète » sera disponible gratuitement sur les stores à partir de la fin octobre.

Pour terminer la discussion sur une note d’espoir, les intervenants de Sanofi nous ont diffusé une vidéo de leur initiative nommée T1D Challenge.

 

Le principe ? Emmener plus de dix jeunes diabétiques venant du monde entier pour un trekking de cinq jours. Une aventure qui prouve que rien n’est impossible quand on veut prendre le contrôle de son diabète !

La soirée a été particulièrement bien relayée sur les réseaux sociaux par les patients et acteurs de santé présents ce soir-là avec un franc succès pour le #DIABT1.

[1] Source : CEMKA-EVAL: analyses de l’EGB 2013