Diabète : tour d’horizon des solutions connectées pour aider les patients

fresh-fields
Apple fait les yeux doux à la santé
15/09/2016
be-extraordinary
OCP INNOVE, UNE NOUVELLE SANTE EST EN MARCHE #OCPinnov #hcsmeufr
03/10/2016
Montrer tout

Diabète : tour d’horizon des solutions connectées pour aider les patients

medecins-ne-ratez-pas-le-train-des-reseaux-sociaux-1

On compte 300 000 diabétiques de type 1 en France, dont 10 000 enfants de moins de 15 ans. Le diabète est une maladie auto-immune malheureusement en augmentation constante.

La situation est encore plus importante sur le diabète de Type 2 qui représente 95% des cas de diabète.
Ce jeudi  22 Septembre , vous pourrez suivre sur Twitter une soirée entièrement dédiée aux solutions digitales pour le management du diabète de type 1 avec le #DIABT1 !

Lors de cette soirée, organisée par SANOFI, je ferais un point sur cette transformation en cours du TRAITEMENT au MANAGEMENT du diabète notamment sous l’impulsion des nouveaux outils numériques.
Pour essayer d’améliorer et de faciliter le quotidien des patients de nombreuses applications et solutions connectées ont vu le jour. Faisons le point !

En attendant, « pancréas artificiel », objets connectés et applications proposent d’aider les diabétiques dans leur quotidien et la gestion de leur maladie. Nous ferons le point avec un diabétologue et une représentante de l’AJD qui est aussi maman de jumeaux diabétiques de type 1.

Tous deux nous ferons un retour d’expériences autour des solutions numériques qui existent.
En attendant, tour d’horizon…

Applications mobiles diabète : comment s’y retrouver ?

Aujourd’hui, on a du mal à s’y retrouver dans les innombrables applications sur le diabète recensées dans les différents stores.
Les études montrent qu’il y aurait plus de 100 000 applications mobiles « santé/bien-être » dans le monde. Sur ces 100 000, quelques centaines sont passées par des circuits de validation type FDA et peu font l’objet de publications.
En France, il y aurait environ 1 200 applications mobiles autour du diabète…

diabete1

Aux US, Health Line, le site web santé patients, a recensé les 10 meilleures applications diabète selon les utilisateurs ; on y trouve des applications pour adultes, pour enfants, du suivi de glycémie, des conseils diététiques, du coaching…

L’application santé la plus téléchargée sur l’App Store en 2015 est Glucose Buddy.

diabete3

Le Guide des Applications Diabète, conçu par DMD Santé, recense et évalue plus de 50 applications mobiles françaises qui lui sont dédiées. Cette évaluation qui ne constitue en aucun cas une évaluation clinique est basée sur les critères suivants : ergonomie, design, intérêt, qualité/prix.

d4

Bientôt des robots compagnons pour les enfants ?

Les enfants aussi sont touchés par le diabète.
Le robot Charlie a été conçu pour venir en aide aux enfants touchés par le diabète de type 1. Cette nouvelle technologie, actuellement en phase de test aux Pays-Bas, a été programmée afin d’aider les enfants à faire face à la maladie.

Fruit d’une collaboration entre des professionnels de la santé, des ingénieurs en robotique et des universitaires venus des Pays-Bas, d’Italie, d’Allemagne et de Grande-Bretagne, Charlie est programmé par des médecins néerlandais pour interagir avec des enfants malades, âgés de 7 à 14 ans.

d5

PAL (Personal Assistant for Healthy Lifestyle) est un projet européen ambitieux qui répond aux besoins des jeunes diabétiques de type 1, le projet prévoit la mise au point d’un robot « assistant personnel pour un mode de vie sain » qui interagira avec les enfants atteints de DT1 (7-14 ans), leurs familles et le personnel médical.

En pratique, il aidera les enfants à acquérir les connaissances, les compétences et les habitudes pour mieux adhérer à la prise en charge thérapeutique de leur diabète, il est personnalisé et adapté aux besoins de chaque enfant (état de santé, stade de développement, changement de comportement, capacités, environnement social). Le projet repose sur une co-conception puis des phases de tests par les utilisateurs afin d’optimiser la gestion de la maladie au long cours grâce à des applications mHealth, des newsletters et des jeux/quizz éducatifs. PAL fournira également un programme de motivation pour l’adoption d’un mode de vie sain.

d6

Actuellement en phase de test aux Pays Bas

Le projet PAL (Personal Assistant for healthy Lifestyle) a reçu une évaluation favorable de l’Union Européenne et a démarré le 1er Mars 2015 (subvention de l’UE = 4.5M Euro). Ce projet de 4 ans réunit des partenaires technologiques, des utilisateurs, des hôpitaux et des associations de patients de plusieurs pays européens.

d8
Le système PAL sera composé d’un robot, de son avatar et d’un ensemble d’applications (mobiles) de santé qui seront tous connectés à une base de connaissances communes. PAL est programmé et supervisé par des professionnels de la santé (diabétologues, nutritionnistes, infirmières, psychologues) qui fixent pour les enfants leurs objectifs d’autogestion et leurs tâches ; ils peuvent surveiller en même temps les progrès réalisés par les enfants.

À son tour, Charlie « PAL » aide les enfants (et leurs familles) à réaliser les activités qui leur permettront d’atteindre les objectifs. Ce sont les professionnels de santé qui fournissent aussi à PAL le contenu éducatif pertinent pour assurer la qualité des informations et leur alignement avec celles fournies lors des soins habituels.

Des programmes pour changer les comportements hygiéno-diététiques

Mais si le diabète de type 1 bénéficie de nombreuses innovations dans le management du diabète de type 2, beaucoup de plateformes et d’applications sont lancées.
Toutes ont en commun d’aider au management au quotidien et d’inciter à changer les comportements hygiéno-diététiques.
C’est le cas du programme PREVENT d’Omada Health qui vient d’être pris en charge par MEDIACER aux Etats-Unis et dont Forbes avait écrit « si c’était un médicament, ce serait un blockbuster ».

d9

Le programme PREVENT est un programme online de prévention du diabète de type 2, version web du programme de prévention du diabète du NIH, qui a démontré qu’en modifiant les habitudes alimentaires et l’activité chez des patients pré-diabétiques, il est possible de prévenir le diabète de type 2.
Ce programme de 16 semaines s’adresse aux patients pré-diabétiques. PREVENT repose sur la mise à disposition simultanée d’un coach personnel, d’applications, d’objets connectés, de conseils nutritionnels et d’un programme d’activité mais aussi d’un soutien d’un groupe de patients.

Omada health compte 45 000 adhérents à ses programmes. Le plan peut être pris en charge par les employeurs ou les assurances, mais il peut aussi être souscrit directement, il coûte alors 130 euros par mois les 4 premiers mois puis 13 euros par mois les mois suivants.
Medicaid et Medicare sont partenaires du programme et le prennent en charge en grande partie.
Un partenariat signé récemment avec l’AMA (American Medical Association) donne une valeur supplémentaire et une crédibilité médicale au programme.

d11

Les résultats du programme PREVENT sont publiés, ils sont bons, 80% des participants vont au bout des 4 premiers mois, près de 65% des inscrits continuent à participer au programme au bout de 12 mois alors que la moyenne pour ce type de programme n’est que de 6.6%.

Les participants perdent en moyenne 4.7% de leur poids alors que la moyenne n’est que de 2.4% pour les programme de prévention du diabète.

Ces résultats permettent de confirmer l’utilité des outils digitaux dans la prévention d’une pathologie chronique.
Compte tenu du nombre de pré diabétiques (86 millions) et de diabétiques (21 millions) aux US et du coût direct supérieur à 170 milliards de $, dans un contexte d’augmentation de la prévalence du DT, la prise en charge de cette prévention devrait générer des économies significatives.

Il faudrait néanmoins que toutes ces initiatives connectées ne laissent pas les patients livrés à eux même.
Un accompagnement de ces programmes serait un réel plus pour ajouter de l’humain à la technologie. C’est sûrement ce que vont nous dire le diabétologue et la représentante patient lors de la table ronde.

Sanofi nous en dira plus aussi sur les initiatives digitales qui sont lancées… J’avais déjà l’occasion d’en mentionner quelques-unes dans mon précédent post mais vous verrez qu’il y en a d’autres notamment à destination des enfants.
Un rendez-vous à suivre sur Twitter, le 22 septembre avec le #DIABT1.